TERRES D’EUROPE : IRLANDE

Les écrivains européens sont au coeur du projet de Livres dans la Boucle et le public bisontin se montre très curieux de rendez-vous avec des auteurs étrangers. Après l’invitation en 2017 de l’écrivain norvégien Jonas Hassen Khemiri (Tout ce dont je ne me souviens pas, Actes Sud) et le succès des rencontres organisées autour de sa présence, Livres dans la Boucle développe ses rendez-vous européens en les thématisant.

L’Europe est fragile et connaît aujourd’hui, de l’Espagne à la Hongrie, de la Grande-Bretagne à l’Italie, une situation que beaucoup d’observateurs politiques  écrivent comme "explosive". Du Brexit aux revendications indépendantistes des élus catalans, de la montée des populismes dans l’Est de l’Europe aux crises politiques en Autriche et en Allemagne, nombreux sont les écrivains à s’interroger sur la persistance d’une Europe de la littérature et de la culture. Et certains, comme les écrivains irlandais, au-delà de la puissance de leur imagination, y sont directement confrontés, face notamment au Brexit et aux menaces sur la frontière entre le Sud et le Nord de l’Irlande. 5 auteurs irlandais seront présents à Livres dans la Boucle, et Blandine de Caunes viendra présenter le Journal d’Irlande de sa mère, Benoîte Groult.

  Les auteurs présents :

John Boyne

“Les fureurs invisibles du coeur” JC Lattès

John Boyne est né en Irlande en 1971. Auteur de dix romans et de quelques livres pour la jeunesse dont le célèbre Le Garçon en pyjama rayé (Gallimard), il signe avec Les fureurs invisibles du coeur son roman le plus personnel et le plus ambitieux. Dans ce récit, qui paraîtra en France en août 2018, John Boyne fait revivre l’histoire de l’Irlande des années 1940 à nos jours à travers les yeux de son héros, un jeune Irlandais qui accompagne l’évolution de son pays vers plus de liberté et de tolérance.

Eimear McBride

“Les saltimbanques ordinaires” Buchet-Chastel

Eimear McBride est née en 1976 en Grande-Bretagne de parents irlandais. Elle retourne avec eux en Irlande du Nord à deux ans et y restera jusqu’à la fin de son adolescence. Venue à Londres étudier les arts dramatiques, elle enchaîne petits boulots et voyages. Elle achève à vingt-sept ans le manuscrit d’Une fille est une chose à demi qu’elle mettra près de dix ans à faire publier. Ce premier roman est acclamé tant par la critique que par le public. Les Saltimbanques ordinaires est un roman d’apprentissage bouleversant et sensuel, en même temps qu’une ode à Londres, capitale de tous les possibles. À dix-huit ans, Eily quitte l’Irlande et son carcan pour venir suivre des cours d’art dramatique à Londres. Elle y tombe amoureuse de la ville et de Stephen, un comédien au passé douloureux, de vingt ans son aîné.

Ian McDonald

“Luna, tome 2 : lune de loup” Denoël

Ian McDonald est né en 1960, à Manchester et vit à Belfast. C’est l’un des auteurs de science-fiction les plus talentueux et les plus récompensés de son pays. Il est notamment  connu pour son roman Le fleuve des dieux qui a reçu de nombreux prix. Avec le deuxième tome de sa trilogie – le tome 1 était intitulé Nouvelle lune –, Ian McDonald continue, sans temps mort, l’exploration minutieuse de sa colonie lunaire, nouveau Far West où tous les coups (bas) sont permis.

Sara Baume

“Dans la baie fauve” Notabilia

Sara Baume est une Irlandaise d’une trentaine d’années vivant dans la campagne de Cork. Sa vie est tout entière tournée vers la littérature à laquelle elle se dédie corps et âme après avoir étudié les beaux-arts et la création littéraire. Son premier roman, Dans la baie fauve (dont  le titre original est Spill simmer Falter Wither), a été sur la dernière liste du Sunday Independent Newcomer of the Year, du Irish Book Award et du Guardian First Book Award 2015.

Claire-Louise Bennett

“L’étang” L’Olivier

Claire-Louise Bennet a grandi dans le Wiltshire. Après des études de littérature et de théâtre à l’université de Roehampton, elle s’est installée en Irlande, à Galway. Ses nouvelles et ses essais ont été publiés dans des revues telles que la White Review, The Stinging Fly, The Penny Dreadful, The Moth, Colony, The Irish Times, ou Gorse. Elle a reçu le prix de la nouvelle de la White Review en 2013, et des bourses du Arts Council de la ville de Galway. Paru en 2015, L’Étang a suscité un enthousiasme général de la presse et du public anglo-saxon. Claire-Louise Benett est l’une des figures les plus saillantes d’une nouvelle génération d’écrivains irlandais ou vivant en Irlande, qui réactualisent l’héritage de James Joyce, Samuel Beckett ou encore Flann O’Brien.

Journal d’Irlande

de Benoîte Groult Grasset Texte établi et préfacé par Blandine de Caunes

Le dernier projet d’écrivaine de Benoîte Groult était de publier son Journal d’Irlande. Elle avait l’intention d’entrecroiser ses Carnets de pêche en Irlande où elle avait passé plus de vingt étés avec son mari Paul Guimard, et les passages de son Journal intime tenu conjointement. Elle avait commencé ce travail d’orfèvrerie littéraire, que la maladie et la mort l’ont empêchée de mener à son terme. C’est sa fille Blandine qui a choisi de mettre ses pas dans ceux de sa mère pour lui rendre le plus beau des hommages en la faisant revivre à travers ce livre posthume établi selon sa volonté. Benoîte a 57 ans quand elle commence ce Journal et 83 ans quand il s’achève.